Coopération dans le renseignement : “De la plus grande importance...” (4)

Par Hans Georg Wieck — Défense n°144 — Paris, le 20 février 2010.

La coopération entre la France et l'Allemagne se poursuit dans de très nombreux domaines. En particulier dans le domaine du Renseignement. Deux hommes ont relancé de manière significative cette coopération entre les deux services lorsqu'ils étaient aux commandes. Côté allemand, citons l'ambassadeur Hans Georg Wieck,(*) qui présida de 1985 à 1990 leBundesnachrichtendienst et côté français, son homologue, le général d'armée aérienne François Mermet, ancien directeur général de la Sécurité Extérieure (1986-1988). Depuis une dizaine d'années, les deux hommes continuent de participer à des conférences internationales et à des réunions d'experts de haut niveau dans les deux pays, en particulier au château de Wildbad Kreuth, en Bavière, sous l'égide de la Hanns Seidel Stiftung et du GKND.[1] Ce papier a été diffusé dans le grand dossier de la revue Défense consacré à La relation franco-allemande à l'épreuve du temps. Nous le publions ici avec l'accord de la rédaction de la revue.[2] Paris le 21 février 2010.©

Les services secrets de renseignement sont des instruments sensibles de leurs gouvernements. Ceci vaut pour les activités d´espionnage qui leur sont confiées, pour les informations acquises par les services, mais aussi pour les pouvoirs concernant l’utilisation des techniques d’espionnage, qui peuvent être utilisées par les services pour obtenir des informations sûres dans les domaines de la sécurité intérieure et extérieure. Tout ceci varie fortement d’un pays à l’autre. Pour de bonnes raisons, les sources font l’objet d´une protection particulière de la part de tous les services. Ceci vaut aussi pour les meilleurs amis, au sein de la famille internationale des services secrets, auxquels on cache les informations sur les opérations sensibles et leurs contextes.

Bundesnachrichtendienst (BND), de 1985 à 1990.

[1Gesprächskreis Nachrichtendienste in Deutschland. Voir également : Les services et la prise de décision politique.

[2] Numéro 144 de Défense, daté de Mars-avril 2010 de Défense, revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN), réalisée par des bénévoles, « anciens de l'IH ». Abonnements: BP 41-00445 Armées.

Lire également :