Éditoriaux

uu

Par Hartmut Bühl  ESDU  Brussels, May 2, 2019

The European Union has survived all crises in the last two decades, but today we can observe fracture lines between the south and the north, between the west and the east. It is not only the migration problem dividing the continent, it is a problem of political culture. Time has now come to help citizens to understand Europe.

Par le général d’Armée aérienne Jean-Paul Paloméros -- Paris, le 11 novembre 2018.

Après la disparition du dernier poilu en 2008, Lazare Ponticelli, nombreux sont ceux qui ont eu peur que la mémoire ne s’efface. En fait, nous avons quitté le temps de la mémoire pour entrer dans le temps de l'histoire. 

Par le général Dominique Mariotti (2s) ─ Paris, le 30 juillet 2018.

Il faut sans aucun doute se réjouir de voir soudain le politique regarder les armées avec plus d’attention et s’engager à les soutenir au moins financièrement. Il faut croire aussi que ce n’est pas une lubie passagère. Que faut-il penser de cette sollicitude ?

Par Me Frédéric Mauro ─ Bruxelles, le 26 juin 2018. 

L’objectif de l'initiative européenne d’intervention (IEI) est de doter l’Europe, au début de la prochaine décennie, d’une « force commune d’intervention », d’un « budget de défense commun » et d’une « doctrine commune » afin que les Européens soient capables d’agir ensemble militairement de façon convaincante...

Par Thomas Flichy de La Neuville —  Paris, le 9 mai 2018.

« Le retrait du Président américain de l’accord sur le nucléaire iranien a été immédiatement exploité » comme on pouvait s’y attendre. Pour Thomas Flichy de La Neuville, ce retrait serait « un non-événement, le bruit médiatique généré étant inversement proportionnel à sa portée réelle

Par Hedy Belhassine, Le 14 avril 2018. Source : HYB.

Voici un précis de diplomatie de 946 pages qui se lisent comme cent. C'est un pavé de 850 grammes digeste et gourmand qui se déguste en trois jours et deux nuits. Son auteur est une légende du Quai d'Orsay "la Chine, c'est lui".

Par Hedy Belhassine, Le 29 mars 2018. Source : HYB.

Paradoxe de l'unique printemps arabe qui n'a pas viré au bain de sang, la juvénile démocratie tunisienne est présidée par un grand ancien de 91 ans. Cet avocat tunisois est le lointain descendant d'un immigré qu'un Bey honora jadis de la charge de gardien Caïd, des pipes Essebsi.

Par Hedy Belhassine, Le 24 février 2018. Source : HYB.

Notre grille de lecture occidentale est inappropriée. Aucune typologie ne permet de caractériser cette révolution tellement dissemblable aux autres : sans fracture, sans violence, sans libérateur, sans précédent. Et si elle était authentiquement arabe et musulmane, mélange de thawra et de fitna?