Chammal : le système Harpagon au service de la maintenance des Rafale de la BAP en Jordanie

Source : Armée de l'Air ─ Paris, le 11 juillet 2018.

Le Rafale, présent sur la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie, dispose de plusieurs centaines de capteurs, présents dans toutes les parties de l’aéronef, qui alimentent son système d’exploitation afin de gérer les paramètres de ses différents composants et son domaine de vol. À chaque sortie, toutes les données sont enregistrées. Une fois la mission terminée, elles sont analysées grâce au système Harpagon.

La carte numérique qui a enregistré l’intégralité du vol est analysée par le système Harpagon -- Photo J. Fechter © Armée de l'Air/EMACOM.
La carte numérique qui a enregistré le vol est analysée par le système Harpagon

Ce système informatique permet de décrypter et d’analyser les remontées de pannes pour assurer les maintenances curatives. Il examine également les temps de fonctionnement de chaque composant du Rafale pour pouvoir planifier les maintenances préventives.

Au retour de chaque mission, la carte numérique qui a enregistré l’intégralité du vol est retirée pour être analysée par le système Harpagon. Un débriefing technique s'en suit entre l’équipage et les différentes branches de mécaniciens : vecteur, moteur, avionique, armurier, servitude et structure. Les équipages donnent leurs impressions et leurs ressentis lors du vol. Les mécaniciens les prennent en compte et les croisent avec les informations techniques fournies par Harpagon. Le but est de planifier les tâches de maintenance à exécuter et remettre le plus rapidement possible l’avion en ligne de vol.

Plusieurs mécaniciens sont dédiés à la mise en œuvre, à l’exploitation et aux mises à jour du système. Ils analysent les informations et sont les garants du bon traitement des données de maintenance éditées par le système ainsi que leur cohérence dans l'entretien de chaque Rafale. Cette fiabilisation des données est primordiale pour gérer et optimiser le potentiel de la flotte en planifiant au mieux les chantiers de maintenance. En fonction des besoins, ils créent également de nouveaux outils d’administration pour optimiser l’exploitation du logiciel. Ils entretiennent à cet égard un dialogue permanent avec les industriels pour développer et améliorer le système.

La BAP a une capacité de maintenance quasiment identique à une base Rafale de métropole. Cela lui permet d’obtenir une disponibilité des avions de combat sans faille, nécessaire à l’exécution des missions d’appui feu pour soutenir les forces engagées dans la lutte contre Daech.

Rate this article: 
Average: 4 (1 vote)