Barkhane : patrouilles conjointes avec les forces armées maliennes dans la région du Liptako

Source : EMA — Paris, le 16 mai 2018.

Avant la patrouille, les soldats des deux pays ont profité d’une phase de repos à In Delimane pour renforcer leur connaissance mutuelle en se présentant leurs armes et matériels. Puis, lors du briefing, les cadres de deux unités se sont coordonnés sur le déroulement de la mission. Une fois le ravitaillement des véhicules réalisé, les groupes ont ensuite été convoqués et les ordres donnés, annonçant le départ de la mission.


Patrouilles conjointes avec les forces armées maliennes 

Après la reconnaissance de zones arborées, les soldats se sont arrêtés sur une zone de puits pour se réapprovisionner en eau, et ont profité de l’occasion pour discuter avec les enfants et les hommes présents. Les soldats sont ensuite repartis en direction d’un oued qu’il fallait ratisser. Adoptant un dispositif vigilant, les soldats ont progressé à pied sur plusieurs kilomètres dans une zone de taillis et petits arbres.

Le lendemain, la mission s’est poursuivie en direction de campements situés à proximité de la zone de la veille. Les soldats maliens sont allés à la rencontre des familles présentes sur zone. Les infirmiers et auxiliaires sanitaires des deux contingents ont prodigué une aide médicale aux femmes et enfants présents sur le village, tandis que les soldats se sont renseignés sur les besoins de la population.

Les soldats des forces armées maliennes sont engagés quotidiennement dans la région du Liptako aux côtés de la force Barkhane. Tout en contrôlant la zone, les soldats des deux pays perturbent les flux logistiques des groupes armés terroristes et vont à la rencontre de la population.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces  armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation.

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment