Chammal : déploiement de la frégate Chevalier Paul en Méditerranée orientale

Source : État-major des Armées — Paris, le 9 mai 2018.

La frégate de défense aérienne Chevalier Paul a appareillé de Toulon le 18 avril pour rejoindre la Méditerranée orientale et être intégrée à l’opération Chammal.

La quasi-permanence d’une frégate dans cette zone depuis plusieurs années permet à la France de maintenir une capacité d’appréciation nationale de situation précieuse. La Méditerranée orientale est le cœur de tensions géopolitiques liées aux flux migratoires, aux enjeux politiques, économiques et à la crise qui secoue le Levant.

Les capacités de détection dans les trois dimensions de la frégate Chevalier Paul lui permettent de recueillir les informations tactiques indispensables au suivi et à la compréhension du théâtre de l’opération Chammal. Son hélicoptère embarqué de type Caiman, également doté de senseurs très performants, vient renforcer sa capacité à remplir ses missions de maîtrise de l’espace aéromaritime et de renseignement.

En lien avec les autres moyens des armées françaises dans la zone, ce type de déploiement s’inscrit dans le cadre de la mission « connaissance et anticipation » confiée aux forces armées et à laquelle la Marine nationale contribue directement en offrant un moyen autonome d’appréciation de situation en Méditerranée orientale.

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente la participation française à l’OIR (opération Inherent Resolve) et mobilise aujourd’hui près de 1 100 militaires. À la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, l’opération Chammal repose sur deux piliers complémentaires : un pilier « formation » au profit d’unités de sécurité nationales irakiennes et un pilier « appui » consistant à soutenir l’action des forces locales engagées au sol contre Daech et à frapper les capacités militaires du groupe terroriste.

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment