Barkhane : le chef d’état-major des armées aux côtés de la force Barkhane

Source : EMA — Paris, le 7 mai 2018.

Du 25 au 26 avril, le général d’armée François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA), s’est rendu dans la région de Ménaka afin de pouvoir constater sur le terrain les effets des missions confiées à la force Barkhane, et d’aller à la rencontre des soldats français et maliens.


Le CEMA s’entretient avec le lieutenant Gaoussou Diarra qu’il avait connu jeune officier

Arrivé dans la soirée du 25 avril à Gao avec le général Bruno Guibert commandant la force Barkhane (COMANFOR), le CEMA s’est rendu au centre opérations du groupement tactique désert infanterie (GTD-I). Il a échangé avec le COMANFOR et les officiers du groupement sur la situation des opérations avant de partir à la rencontre des unités le lendemain.

Après un vol en hélicoptère de Gao vers la région d’In Delimane le jeudi 26 avril matin, le CEMA a été accueilli dans la zone d’opération des unités du GTD-I, où un point de situation lui a été présenté par le chef de corps du groupement. Attentif à l’action de Barkhane au profit de la population, le CEMA s’est également entretenu avec le détachement des actions civilo-militaires de la région du Liptako, une zone où des puits sont notamment remis en œuvre.

Puis, embarqué au sein d’un véhicule blindé VBCI, il est allé à la rencontre d’un détachement conjoint des forces armées maliennes et de la force Barkhane pour s’entretenir avec les soldats français et maliens présents sur place. Le CEMA y a retrouvé le lieutenant Gaoussou Diarra, de la 132e compagnie de Gao, qu’il avait connu jeune officier alors qu’il commandait en 2013 EUTM-Mali, la mission de formation de l’Union européenne. Cet échange fraternel fut l’occasion pour lui de témoigner sa gratitude aux forces armées maliennes, particulièrement exposées et engagées en première ligne des opérations.


Le CEMA s'entretient avec des légionnaires du GTD-I de la 13e DBLE

De retour auprès des forces françaises, le CEMA a déjeuné avec les soldats du GTD-I, principalement des légionnaires de la 13e DBLE. Au cours d’échanges informels, il leur a témoigné sa confiance et sa fierté quant aux opérations menées.

Le CEMA a poursuivi son déplacement en rejoignant Bamako, où il s’est entretenu avec les autorités civiles et militaires. Son voyage s’est achevé par la cérémonie de remise des insignes de commandeur de la Légion d’honneur au général Dacko, commandant la Force Conjointe du G5 Sahel, en présence de son Excellence Mme Evelyne Decorps, ambassadrice de France au Mali. Cette remise de décoration illustre la reconnaissance de la France face à l’engagement personnel du Général Dacko, pour son pays et pour la Force Conjointe.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces  armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation.

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment