Général de Gramont : « Nos soldats, nos missions méritent d’être relayés et valorisés. »

Source : SIRPA Terre — Paris, le 4 mai 2018.


Général Boubée de Gramont, Commandant la zone Terre sud-ouest 

1 - Mon général, quelles sont les caractéristiques de « votre » zone Terre ?

Elle couvre désormais les 12 départements de la Nouvelle Aquitaine ; on y trouve 10 régiments, 2 états-majors et 3 écoles de l’armée de Terre, ainsi que de nombreux camps et terrains d’exercice dont le camp national de la Courtine. Ceci représente 11 500 personnes sur les 32 000 de la zone de Défense et de sécurité sud-ouest.

En Gironde-même, on compte actuellement 11 600 personnes de la Défense, dont environ 2 000 sont des militaires de l’armée de Terre, essentiellement basés sur Bordeaux, Martignas et Vayres.

Les unités de l’armée de Terre dans le sud-ouest ont des caractéristiques marquées ; on trouve notamment l’ensemble des forces spéciales Terredes parachutistes, la plus grande base d’hélicoptères d’Europe à Pau et  la 9e brigade d’infanterie de Marine.

Ce sont des unités d’élite au passé prestigieux et payant le prix du sang car fortement engagées au quotidien dans des opérations exigeantes – BARKHANE au Sahel, Liban et CHAMMAL au Levant.

2 – Quelles sont les incidences de la future loi de programmation militaire en Nouvelle-Aquitaine ?

L’armée de Terre participe au service militaire volontaire, avec le centre créé à La Rochelle, qui a récupéré les traditions et le drapeau du 57e RI (régiment de tradition de la Ville de Bordeaux). Il devrait voir largement augmenter sa capacité d’accueil de stagiaires sur la durée de la LPM.

Les trains roulants du VBMR léger seront construits à Limoges, pour près de 1000 exemplaires.

Le programme SCORPION impliquera d’importants travaux d’infrastructures techniquesà Poitiers, Angoulême, Brive et à Vayres, spécifiquement pour la maintenance.

La construction d’une infrastructure de niveau bataillon pour le nouvel hélicoptère NH90devrait débuter à Pau incessamment.

Enfin, alors que les LPM précédentes ne se focalisaient que sur les grands programmes d’armement, le soldat est au centre de cette LPM « à hauteur d’homme » ce qui nous fournit de vraies opportunités pour améliorer le quotidien du soldat, en particulier dans nos garnisons de Nouvelle-Aquitaine. Tout ceci se traduit dans le projet de l’armée de Terre baptisé « Au contact ».

3 – Et quid du programme SCORPION dans votre zone ?

Pour l’armée de Terre, la prochaine LPM se traduira principalement par l’accélération du programme SCORPION, programme majeur de modernisation de ses blindés, dont la moyenne d’âge est aujourd’hui d’environ 40 ans. Ce programme est vital pour permettre à l’armée de Terre de tenir son rang pour contribuer à la défense de l’Europe et pour maintenir ses engagements opérationnels sur des théâtres extérieurs exigeants, dans des conditions de sécurité optimales pour les troupes engagées. 

Au-delà de l’aspect matériel, c’est bien l’ensemble des forces terrestres qui seront révolutionnées par ce « système de systèmes », à travers les systèmes d’information et de commandement, l’info-valorisation et la simulation. Avec cette accélération du programme SCORPION, la loi de programmation militaire 2019-2025 est bien une LPM de renouveau pour une armée de Terre de haute technologie.

En Nouvelle-Aquitaine, le 126e régiment d’infanterie (126e RI) de Brive devrait recevoir, à terme, 35 GRIFFON. Ce véhicule blindé multi-rôles doit remplacer le véhicule de l’avant blindé (VAB). Il a pour mission l’appui et le transport de l’infanterie au plus près des combats.

Le régiment d’infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers et le 1er régiment d’infanterie de marine (1er RIMa) d’Angoulême recevront plus tard 18 exemplaires du JAGUAR, engin blindé de reconnaissance et de combat qui remplacera l’AMX 10 RC et qui, par sa polyvalence, peut s’intégrer dans un combat en zone urbaine. Ils recevront aussi chacun 9 GRIFFON.

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment