Anniversaire : les mécaniciens fêtent les 10 ans de l’ESTA 15/4 « Haute Marne »

Source : Armée de l'Air ─ Paris, le 22 décembre 2017.

En 2017, l’escadron de soutien technique aéronautique (ESTA) 15.004 « Haute Marne » célèbre ses 10 ans d’existence sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier. Cette unité met en œuvre et assure le niveau de soutien opérationnel de la moitié de la flotte Rafale de l’Armée de l’air, au profit de l’escadron de chasse 1/4 « Gascogne », de l’escadron de transformation Rafale 3/4 « Aquitaine », en attendant l’arrivée du 2/4 « La Fayette » à la rentrée 2018.


Le 20 décembre 2017, les aviateurs ont fêté les 10 ans de l’ESTA 15/4 « Haute Marne »

Cette année, les quelque 600 mécaniciens de l’escadron ont été engagés quotidiennement, permettant la réalisation de plus de 10 000 heures de vol en métropole ou en opération extérieure et consacrant quelque 500 000 heures à la maintenance aéronautique.

Une dérive à l’effigie de l’ESTA 15.004 « Haute-Marne »

Reprenant l’insigne de l’unité et sa symbolique, la dérive d’un Rafale B a été, pour quelques semaines, spécialement peinte pour ce 10e anniversaire. Le passage à une deuxième décennie sera décisif pour l’unité. Elle verra, en effet, son plan de charge croître avec l’arrivée du deuxième escadron nucléaire. L’ESTA couvrira alors l’activité de trois unités aériennes : deux escadrons de chasse à vocation nucléaire et un escadron de transformation Rafale.

Historique de l’ESTA

L’ESTA 15.004 « Haute-Marne » est né de la fusion des services techniques de l’escadron de chasse 1/7 « Provence » avec l’escadron soutien technique spécialisé 2E.007. Il assure le soutien technique de tous les avions de chasse stationnés sur la plate-forme de Saint-Dizier. Ce regroupement de moyens et de personnel dans une même unité a permis d’accroître la performance et la réactivité du soutien tout en maîtrisant les coûts.

 

Un an après la création de l’unité, sa mission évolue avec le départ de Saint-Dizier des Alphajet vers l’escadron d’évaluation et de calibration 002.02 « Côte-d’Or ». Le 1er juin 2007, le général Abrial, alors chef d’état-major de l’Armée de l’air, décernait un témoignage de satisfaction à l’unité.

Depuis 2011 et la recréation de l’escadron de chasse 1/91 « Gascogne » sur Rafale, l’ESTA a pris une dimension nucléaire. En étroite collaboration avec la structure technique de l’escadron de chasse, l'unité est devenue alors un acteur de la mission de dissuasion.

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment