La navigabilité militaire française reconnue par l'autorité de la sécurité aéronautique allemande

Source : Armée de l'Air ─ Paris, le 3 octobre 2017.

Le Generalmajor Angskar Rieks, directeur de la LufABw (autorité de la sécurité aéronautique allemande), le général Éric Labourdette, directeur de la direction de la sécurité aéronautique d'État (DSAÉ) et l’ingénieur général de l’armement Patrick Hadou, directeur de l'autorité technique de la direction général de l'Armement (DGA), se sont réunis à Cologne le 21 septembre 2017, afin de signer conjointement un certificat de reconnaissance de la navigabilité militaire française.

 
Les GDA Angskar Rieks, Éric Labourdette et l’IGA Patrick Hadou

La signature de ce certificat de reconnaissance s’inscrit dans la continuité des présentations conjointes réalisées par la direction de la sécurité aéronautique d’État (DSAÉ) et l’autorité technique de la direction générale de l’armement (DGA/AT) au profit d’un large panel d’autorités de l’aviation militaire dans le cadre d’un séminaire international organisé à Villacoublay en mai 2017, réunissant les autorités de navigabilité militaire d’un certain nombre de pays européens, avec la participation et le soutien de l’agence européenne de Défense (AED) et de l’Otan.


L’IGA Patrick Hadou, directeur de l'autorité technique de la direction général de l'Armement

Cet événement ouvre le champ à de nouvelles opportunités et perspectives entre la France et l’Allemagne dans le domaine du soutien technique aéronautique et de l’interopérabilité, au profit notamment de programmes emblématiques tels que l’A400M, le C130J, le NH90, le Tigre et peut-être l'A330 MRTT Phénix demain.


Le GDA Éric Labourdette, directeur de la direction de la sécurité aéronautique d'État (DSAÉ) 

 

Un nouveau pas a donc été franchi dans la reconnaissance mutuelle et la coopération franco-allemande en matière d’aéronautique militaire et plus particulièrement de navigabilité. 

Voir également :

Le directeur de la sécurité aéronautique d’État remet le premier agrément EMAR (FR) 145 à un organisme d’entretien du NSO

Rate this article: 
Aucun vote pour le moment